Toros / Présentation

Toros

La tauromachie est si porteuse de pulsions, de souvenirs, de passé, de mythes, comment ne pas l’approcher à travers un prisme personnel ? Il ne s’agit pas de l’illustrer, on la sublime, on la fantasme, on l’interprète.

Le passage, ce fût un soir de San Miguel à Séville, la nuit commençait à tomber, le froid d’octobre s’imposait, les projecteurs éclairaient la Maestranza, les costumes scintillaient.

Equipé d’un film Polachrome lent, je me laisse glisser dans une perception surréaliste d’une corrida sans chaleur, sans « sol y sombre », et au résultat j’obtiens un cliché s’apparentant à une peinture du XVIII ème, le saut était accompli, depuis ce jour, la représentation documentaire des passes, rictus, figures, détails, me sont proscrits.

X (fermer)